Notre histoire

A l'origine était « La Chorale de la Cathédrale » fondée par Gaston FAURE en 1945.

Puis en 1947, les choristes désirant chanter aussi de la musique profane, Gaston Faure créa « L'ALPE QUI CHANTE ».

La rencontre avec César Geoffray qui fonda, en 1950, le mouvement international « A CŒUR JOIE » a été un événement très important pour cette jeune chorale. Elle participa ainsi au premier rassemblement régional PACA qui eut lieu à GAP sous la direction de César Geoffray lui-même. Pendant de longues années l'Alpe Qui Chante fût la seule chorale du département des Hautes-Alpes.

 

Plusieurs chefs se sont succédé :

Gaston FAURE (1945/1960) eut à cœur de faire chanter des œuvres de genres différents, de la Renaissance à des chansons contemporaines richement harmonisées par César Geoffray.

Françoise DORCHE-AVON lui succéda jusqu'en 1973. Elle fit considérablement progresser la chorale en abordant, avec sa compétence de professeur de musique, tous les genres : La Renaissance avec Jephté de Carissimi, jusqu’à des œuvres difficiles de Poulenc, Ravel, Milhaud, Debussy, Gilles, en passant par Mozart, Bach, Haendel. Monsieur Emile SERRES, président, lui apportait un soutien dynamique.

 

Marie-France STOUPY, également professeur d'éducation musicale la remplaça jusqu’en 1980. Les choristes eurent la joie d’interpréter de grandes œuvres comme le Psaume 112 de Haendel avec l'orchestre grenoblois sous la direction de Stéphane Cardon avec son épouse Brigitte Labossière, talentueuse harpiste. Puis ce furent les Cérémonies of Carols de Benjamin Britten, le Requiem de Duruflé avec l'ensemble instrumental EMA, la Missa Criola et des Musiques sud-américaines avec l’orchestre des « Cochabamba ».

 

Maguy CASSO lui succède en 1980 et permet aux  choristes de s'exercer dans de nouvelles expressions musicales : spectacles concerts composés d'extraits d'opérettes (1990). Le bicentenaire de la mort de Mozart est célébré par la « messe brève 275 » avec l'orchestre universitaire de Grenoble sous la direction de Patrick Souillot. Souvent la chorale s'associe à d'autres chorales pour chanter des œuvres comme « Le Roi David » d'Arthur Honeger, ou Mendelssohn, Mozart, Litz, Saint-Saens, Britten. En 1994 elle chante « la Grande Messe de Sainte Cécile » de Gounod à Gap et Embrun. A l’automne 1996, Maguy Casso créa l’ensemble vocal féminin THELIA.

 

Serge OLLIVE, jeune compositeur de 24 ans prend la chorale en mains en 2001. Elle interprétera en 2004 une de ses créations « Le Voyage », poème symphonique pour chœur, solistes, lecteur, danseurs, et orchestre, d'après le poème de Charles Baudelaire « Les fleurs du Mal ». En 2005 il entraîne la chorale dans l'aventure extraordinaire de l'opéra « La Bohème », de Puccini. En mai 2007, l'Alpe fête ses 60 ans en chantant l’œuvre magistrale de Verdi : Le Requiem.

 

Marie ZAQUINE arrive en septembre 2007

Elle nous fait découvrir un répertoire varié et intéressant : « Te Deum » de M.A. Charpentier, Danses polovtsiennes de Borodine, œuvres de Pergolèse, Mélodies d'Eric Breton, Villa Lobos. En collaboration avec son autre chorale de La Mûre et l'Harmonie Mûroise elle nous entraîne, elle aussi dans l'aventure de l'opéra - concert « Carmen », chanté à Gap et La Mûre.

 

Jean Emmanuel JACQUET, professeur de chant au conservatoire de Gap, dirige la chorale à partir de septembre 2013. Il « malmène » les choristes en douceur, mais cela porte ses fruits, et elle progresse doucement. 2014 et 2015 travail et concerts sur Mozart et Hayden. 2016 chœurs d'opéras, cantique de Jean Racine, Nocturnes de Mozart. En 2017 David Penitent de Mozart pour nos 70 printemps.

A Cœur Joie

A Cœur Joie est né de la rencontre entre César Geoffray professeur au Conservatoire de Lyon, et le mouvement Scouts de France dans le cadre des émissions de radio en 1940 destinée à la jeunesse. Il écrit quelques chants et les publie dans un livret intitulé À Cœur Joie.

Organisée depuis 1950 en association loi 1901,  À Cœur Joie bénéficie de la reconnaissance d'utilité publique.

En France, À Cœur Joie regroupe cinq cents chorales, représentant quinze mille adhérents . Ces chorales adhérentes se regroupent au sein de confédérations régionales qui sont organisatrices  de diverses actions réunissant les chorales ou tendant à la formation des chefs de chœur ou des choristes.

Mention spéciale

Aux rôles essentiels exercés par les présidents et présidentes durant toutes ces années :

Emile SERRES 

René COUPILLAUD 

Denise GARCIN

Geneviève HAUVILLE -

Mireille SOUBERAN

Jo LIGNE

Christine CHABUT

Chantal BRUNETON

Jacques DEMESY

.